la notion de "lacher prise" des Saddhus pourrait-elle s'appliquer en occident ?

La quête spirituelle prend diverses formes qu’elle soit individuelle ou collective…

Un grand nombre d’Indiens (entre 4 et 5 millions, dont 90 % d'hommes) ont ainsi décidé de rompre avec toutes leurs attaches familiales et sociales afin de vivre pleinement leurs quêtes spirituelles. Ce sont les saddhus, les yogis et autres sanyasi, ceux qui parcourent les routes de l’Inde en essayant d’atteindre l’Éveil (Samadhi). Ils mènent une vie austère et ascétique, ne possédant en général qu’un récipient où ils reçoivent leurs aumônes, une couverture, un pagne, une petite besace où ils rangent de quoi faire un peu de cuisine et leurs rares objets personnels et sacrés, des sandales (pas tous) et un trident, symbole de Shiva. Ils ne se coupent pas les cheveux (ni ne les lavent d’ailleurs !) et les conserve précieusement attachés ou cachés sous leurs chapeaux (turbans). Certains ont même renoncé à tout et vivent nus, le corps couvert de cendres… On en croise parfois dans la rue…

Update:

La notion de sannyas a été remis depuis quelques années dans un contexte actuel par plusieurs maîtres contemporains. Le sannyasin d'aujourd'hui est donc tout simplement celui qui intègre la pleine conscience, la méditation au quotidien.

Sannyas c'est avant tout dire oui à la méditation, réaliser que le mental et l' ego sont à la base de la plupart de nos problèmes et prendre responsabilité pour notre dureté, nos colères, nos jalousies et tout ce qui peut venir en nous.

Update 2:

merci pour toutes ces réponses constructives. ce que dit Psyphilo :"Par contre, si nous sommes sur le chemin, le partage de nos expériences (y compris sur Yahoo) peuvent contribuer à ce qu'une conscience soit déployée entre tous... " est trés encourageant.

Update 3:

ou Qrieu :"Donc on peut très bien être occidentaux et obtenir les mêmes réalisations que les sadhus indiens, oui c'est possible puisque l'esprit est le même, qu'il soit de nationalité indienne ou française, et je te confirme que les réalisations sont bien possibles pour tous si la pratique est effective !

Tadyatha om gaté gaté paragaté parasamgaté bodhi svaha !"

ce mantra, m'acompagne depuis de nombreuses années.merci de le citer.

je crois que le sens est : allé, allé au-delà, au-delà du par delà, éveillé, que cela soit!

je me suis permi de l'utiliser dans une composition:

http://www.wat.tv/audio/oblation-ew1n_evyh_.html

debut en hébreux, ensuite le mantra tibétain.

une messe "syncrétique" !! mélant toutes les religions. seule une église nous a accepté pour les concerts.

13 Antworten

Bewertung
  • vor 1 Jahrzehnt
    Beste Antwort

    Oui ,cette notion de "lâcher-prise" existe en Occident. Mais elle s'éloigne quand même un peu du côté "radical" de ces saddhus. Le lâcher-prise occidental consiste plutôt à ne plus être victime des pressions sociales, ne plus se battre contre des moulins à vents, ne plus lutter pour acquérir une "image" que la société de consommation tente d'imposer comme un standard incontournable.

    On peut être maïtre de son destin .. dans une certaine mesure, mais à vouloir diriger et régenter sa vie en fonction de son entourage et de ses désirs, on finit par emprisonner son esprit plus surement que dans la meilleure des prisons

  • vor 1 Jahrzehnt

    petite fée a très bien répondu :-).... j'aime bien la réponse de Heimdal aussi

  • vor 1 Jahrzehnt

    Bonjour !

    Je suis souvent surprise de l'interprétation donné aux mots !

    Le lâcher prise n'a rien à voir avec l'état d'ermite !

    "tat-param purusha-khyater guna-vaitrish-nyam"

    "Le plus haut degré dans le lâcher prise , c'est se détacher des Gunas (illusions) grâce à la conscience du soi"

    Un milliardaire peut très bien effectuer ce lâcher prise , l'important est l'attachement que l'on porte aux choses , à soi même ;

    Une fois compris le jeux de la matière dynamique créatrice , l'ordre du manifesté , le lâcher prise est accompli !

    Il est peut être plus facile de le faire si l'on est pauvre , mais ce n'est pas une obligation , n'oublions pas que le lâcher prise , est surtout un "lâcher prise sur nos émotions" désir , envie jalousie etc......

  • vor 1 Jahrzehnt

    bien entendu et c'est d'ailleurs ce que des milliers de disciples occidentaux de Lama Thoubten Yéshé et Lama Thoubten Zopa Rinpoche essaient de mettre en pratique depuis qu'ils ont commencé à enseigner aux occidentaux en 1969... j'ai eu la chance d'assister à leurs enseignements, à Kathmandou, à Dharamsala et en Europe dans les années 70/80 et je peux te garantir que cette notion "let go" (bien entendu ces deux lamas s'exprimaient en anglais) a fait immédiatement mouche dans l'audience..

    Mais Lama Yéshé disait bien que le lâcher prise n'a rien à voir avec une apparence extérieure (pas besoin de se mettre tout nu et de se couvrir de cendres et de fumer la ganja comme le font les sadhus du Shivaisme Kashmirien) mais tout à voir avec une attitude de l'esprit..

    Donc on peut très bien continuer une vie laique en apparence sans changement, continuer par exemple à travailler sur les marchés à terme et les "futures" tout en ayant l'attitude intérieure de "let go"... si on y arrive vraiment on obtient ce que j'appelle " l'attitude zen" où plus aucun évènement "extérieur" ne t'affecte vraiment et où les "huit dharmas mondains" deviennent sans intérêt pour toi...

    Donc on peut très bien être occidentaux et obtenir les mêmes réalisations que les sadhus indiens, oui c'est possible puisque l'esprit est le même, qu'il soit de nationalité indienne ou française, et je te confirme que les réalisations sont bien possibles pour tous si la pratique est effective !

    Boum Shankar !

    Om Shri Om !

    Tadyatha om gaté gaté paragaté parasamgaté bodhi svaha !

    PS : pour en savoir plus sur Lama Zopa et les "huit dharmas mondains" merci de cliquer sur le lien ci dessous la liste des huit dharmas mondains est sous le sous titre "transformer l'esprit"

  • Wie finden Sie die Antworten? Melden Sie sich an, um über die Antwort abzustimmen.
  • vor 1 Jahrzehnt

    Les pratiques spirituelles ne font que chasser les nuages qui encombrent l’esprit. Elles permettent une désobstruction. Mais chasser les nuages n’a jamais fait briller le soleil. Le soleil brille de lui-même, il a toujours brillé, même quand le ciel était couvert et sombre.

    C'est dans la lumière de la conscience que le contenu de l’inconscient peut-être dénoué.

    C’est l’élargissement de la conscience de toute manière que nous devons chercher.

    Le climat n'étant pas le même en Inde, tout comme d'ailleurs le profond respect des Hindous pour les Saddhus, yogis et autres sannyasi, c'est tout un monde et une culture qu'il faudrait transformer...

    Par contre, si nous sommes sur le chemin, le partage de nos expériences (y compris sur Yahoo) peuvent contribuer à ce qu'une conscience soit déployée entre tous...

    Comme tu l'écris fort justement, "La quête spirituelle prend diverses formes qu’elle soit individuelle ou collective"…

    Dans l'Unité.

    Bonne journée à tous !!!

  • vor 1 Jahrzehnt

    Le lacher prise est un concept très différents en occident, c'est un terme utilisé en psychologie et qui est employé par certains pour exprimer le lacher prise du mental et de l'égo, lorsque l'angoisse étrangle l'âme.

    Le lacher prise des Saddhus n'est certe pas dans lnotre culture occidentale, lorsque l'on cherche une voie on se lie plutôt à une église.

  • DABI
    Lv 5
    vor 1 Jahrzehnt

    T'imagine 10 ou15 millions d'européens qui lâchent prises,crise de nerf généralisée dans tout les gouvernements européens,c'est à la baïonnette qu'ils nous remettraient au turbin .

  • vor 1 Jahrzehnt

    Si la quête spirituelle compte pas pour le calcul de la retraite, je crois qu'en Occident tu peux faire une croix dessus :)

  • vor 1 Jahrzehnt

    Krishnamurti disait que l'on vit conditionné selon notre culture, nos religions,...ect de tel facon que face à un problème notre solution est conditionné, voilà en simplifié.

    Je veux en venir qu'aujourd'hui l'occidental est trop attaché à sa vie matérielle, au pouvoir,... et que part conséquent seulement quelques personnes pourraient le faire aisément ceux qui ont conscience du détachement. Après possible est quelque chose de réalisable, mais je te partage juste des faits qui me semblent d'actualité et qui me concernent quand j'essaie de parler autour de moi de tout cela.

    Pour faire avancer les choses il faut y croire seulement y croire,...

    L'occident se porterai bien mieux si on pourrai vivre dans ce sens, après je me reporte à ce que disait Krishnamurti....

    Bien à toi

    Om Bhur Bhuva Svaha

    Tat Sasvitur Varenyam

    Bargho Devasya Dhimahi

    Dhiyo Yonah Prachogayatrï

    Om Shanti Shanti Shanti

  • vor 1 Jahrzehnt

    C'est une très bonne chose!

    Il faut savoir pourquoi ils font cela: pour explorer leur esprit et atteindre la sagesse!

    On peut le faire à une période déterminée de la vie.

    On peut aussi combiner meditation et action comme dans le zen.

    Mais les renonçants donnent aussi de grands sages.

    Oui,l'Occident peut être influencé,puisque l'Asie étend son influence cuturelle.Dans le theravada il y les bhikkus,dans le vajrayana les yogis comme en Inde.

Haben Sie noch Fragen? Jetzt beantworten lassen.